Contactez-nous
04 Mai. 2018

L’industrie du futur :

de nouvelles opportunités de développement industriel

Ameg Group, société de conseil et d’assistance technique en ingénierie industrielle, met son savoir-faire au service des ambitions industrielles de ses clients, notamment face aux enjeux de l’industrie du futur. A ce titre était organisée le mardi 10 avril dernier, une journée d’échange sur les révolutions vécues par le secteur incluant des experts d’Ameg Group ainsi que Sylvain Fievet, directeur de la publication Alliancy, magazine spécialisé dans la transformation numérique et business des entreprises. Matthieu et Thomas Luques – Directeurs Généraux d’Ameg Group/Askey Group reviennent sur les principaux enseignements de cette journée.

Quelle définition avez-vous de l’industrie du futur ?

Nous voyons l’industrie du futur comme un concept qui a fait converger les anciens modes de production aux nouveaux. Les progrès fulgurants qu’ont permis les révolutions précédentes nous conduisent aujourd’hui à l’ère de la 4ème révolution industrielle, celle des machines connectées et intelligentes qui dialoguent avec les équipes. A chaque maillon des chaines de production et d’approvisionnement, les outils et postes de travail communiquent en permanence grâce à Internet et aux réseaux virtuels. Machines, systèmes et produits échangent alors de l’information, entre eux ainsi qu’avec l’extérieur.

Pourquoi ce concept est-il si important pour Ameg Group ?

« Industrie du futur », « Industrie digitale », « Industrie 4.0 », « Smart Factory »… nous nous sommes engagés sur ces sujets depuis longtemps pour accompagner au mieux nos clients dans leurs mutations. Que cela soit en termes de capteurs, d’automates, de big data, d’Internet des objets, ou de cloud computing, les solutions sont nombreuses et nous sommes en position d’apporter des outils et l’expertise nécessaire à une transformation efficace.

Quel est l’impact de cette transformation chez vos clients ?

Selon les secteurs d’activité les enjeux sont différents. Pour ce qui est de l’automobile par exemple, la transformation vise à augmenter la compétitivité de la chaîne de production afin d’améliorer la compétitivité industrielle globale. Pour nos clients cela se traduira par des changements et des améliorations en termes d’automatisation, de transitique et robotique de process, de digitalisation de la chaîne de valeurs, d’efficacité énergétique, de monitoring et contrôle et d’un renouveau de la place de l’Homme dans l’interface Homme-Machine.
Chaque client en fonction de ses ambitions va décliner au sein de sa stratégie, les solutions les plus efficientes. C’est là où nous intervenons, aussi bien dans l’aide à la décision que dans l’accompagnement et la mise en place opérationnelle. Nous avons la volonté de conseiller, guider et accompagner au mieux les entreprises dans leurs nouveaux enjeux.

Des révolutions comme celles de l’IoT ont-elles fait évoluer votre positionnement ?

C’est un univers déjà maîtrisé depuis plusieurs années par nos équipes. Nous l’avons matérialisé dans nos expertises en intégrant les compétences électroniques, le software embarqué et bientôt l’IA.
Les business model de nos clients ont été optimisés ou se sont transformés. La notion de service est complètement intégrée au produit et nous sommes désormais certains d’être en mesure de relever les défis qui suivent en matière d’IoT, notamment.

Quelles sont les autres technologies que vous jugez prioritaires pour vos clients ?

La cobotique c’est-à-dire la collaboration homme-robot (télé-opération par exemple) a indubitablement fait évoluer les métiers de production. De son côté la Data a changé la façon dont les entreprises réfléchissent. Nous portons ces innovations au travers de notre offre Askey group qui correspond à notre département digital.
La réalité virtuelle est apparue dans les services d’ingénierie documentaire de nos clients car elle permet de préparer par exemple des techniciens à effectuer des opérations de précision avec un casque tout en réduisant les coûts de production. L’opérateur peut manipuler l’installation de façon virtuelle en s’adaptant à de multiples cas de figure, sans se mettre en danger. L’essor des imprimantes 3D, aura aussi d’importants débouchés ; des pièces coûteuses ou fabriquées à l’étranger seront rendues disponibles plus simplement.
Enfin la technologie du BIM (Building Information Management) permet d’aller encore plus loin. Avec elle, les trois dimensions spatiales sont complétées de calendriers et d’informations, le tout combiné au montant du projet. Ces différents éléments interagissent afin que les informations relatives aux quantités, coûts et planning puissent être rapidement exportées. Et, comme dans un tableur, une modification relative à l’une de ces catégories provoque automatiquement des réajustements.

Quel serait votre message à un jeune talent souhaitant intégrer votre groupe ?

Ces avancées comptent parmi celles qui changeront les modes de production et le travail de demain. La multiplicité des secteurs d’activité de nos clients ainsi que leurs enjeux et stratégies différenciants sont autant de challenges professionnels gratifiants à venir relever au sein d’Ameg Group/Askey group.

Summary
L’industrie du futur : de nouvelles opportunités
Article Name
L’industrie du futur : de nouvelles opportunités
Description
Le mardi 10 avril dernier, une journée d’échange sur les révolutions vécues par le secteur incluant des experts d’Ameg Group ainsi que Sylvain Fievet, directeur de la publication Alliancy, magazine spécialisé dans la transformation numérique et business des entreprises. Matthieu et Thomas Luques – Directeurs Généraux d’Ameg Group/Askey Group reviennent sur les principaux enseignements de cette journée.
Publisher Name
ameg-group
Publisher Logo